La planification familiale: Les méthodes abortives

Ce sont des techniques qui interrompent la vie de l’embryon en empêchant sa nidation. Elle pose donc un problème moral différent des autres méthodes.

  • Le stérilet : petit appareil de plastique souvent recouvert de cuivre que le médecin introduit dans l’uterus au moyen d’un tube applicateur. Il empêche la nidation.
    il doit être posé et retiré par un médecin.
    L’action la mieux connue du stérilet est d’empêcher l’embryon de s’implanter dans l’uterus du 6ème jour  après la fécondation. L a présence d’un fil dans le vagin entraine parfois des infections utérines. S’il y a infection des trompes, il existe un risque non négligeable de stérilité définitive.
  • La pilule du lendemain : traitement hormonal à très fortes doses.
    Elle a pour but d’empêcher la nidation de l’œuf éventuellement conçu.
    Elle peut être prescrite que par un médecin.
  • La pilule du 28e jour (R.U.486) : Mise en place en France, cette pilule n’est prise qu’une seule fois en fin de cycle, si la femme ne voit pas ses règles revenir. Elle est associée à des prostaglandines. Elle agit sur la muqueuse de l’uterus qu’elle rend incapable de poursuivre la  grossesse commencée.
    Son action est donc abortive : elle est appelée contragestive.

Vous avez une question ? Les réponses sont généralement disponibles en quelques minutes

Laisser un commentaire

Cours de morale