Les condylomes

Appelées aussi « verrues vénériennes », elles sont causées par les virus souvent associés à d’autres I.ST. Ils existent des condylomes acuminés, qui sont des boutons qui grossissent, avec une surface irrégulière dentelée (crêtes de coq) siégeant sur la verge, le gland ou la vulve et même le col de l’utérus. Mais, existent aussi des condylomes plans, souvent inapparents.
La transmission est essentiellement sexuelle. L’incubation est de 1 à 10 mois.

1.       Symptômes

On note la présence sur les organes génitaux des petites excroissances à surface dentelée. Mais dans des condylomes plans, seule l’implication d’acide, seule l’implication d’une solution d’une solution acide acétique à 5 % permet de déceler la lésion.
D’où la nécessité d’examens gynécologiques systématiques pour toute femme.

2.       Traitement-pronostic

Les traitements se font par électrocoagulation, neige carbonique ou laser.  La guérison définitive est rare. Une excellente hygiène intime s’impose. Les complications sont rares, mais il y a un risque faible d’une évolution cancéreuse sur la vulve ou le col de l’utérus.


Vous avez une question ? Les réponses sont généralement disponibles en quelques minutes

Laisser un commentaire

Cours de morale