L’AVORTEMENT

Objectif général: faire découvrir aux jeunes les dangers de l’avortement en vue du respect de la vie.

 

Objectif spécifique : au terme de séances, les jeunes devraient êtrecapable de :

  1. Définir l’avortement
  2. Citer les différents avortements
  3. Déceler les différentes causes de l’avortement
  4. Relever les conséquences
  5. Proposer des pistes de solutions
  6. Prendre position pour le respect de la vie.

 

I-   DEFINITION

L’avortement est l’interruption d’une grossesse et l’expulsion de son contenu avant le 6° mois. Il y  deux sortes d’avortement :

II-    LES DIFFERNTS AVORTEMENT

  •  L’avortement spontané ou naturel

Il peut être du à une insuffisance hormonal (corps jaune, progestérone) une béance du col, un paludisme, un accident…

  • L’avortement provoqué

Il est dû à une intervention extérieure. Au Sénégal l’avortement provoqué est clandestin parce qu’il est interdit et puni par la loi.

Cependant l’avortement thérapeutique est autorisé lorsque la grossesse constitue un danger pour la vie de la femme enceinte.

Quant à la religion, elle condamne l’avortement provoqué.

« Tu ne tueras point »  (cf. exode 20).

III-     LES CAUSES DE L‘AVORTEMENT CLANDESTIN

Elles sont en général socio-économiques :

¨       Grossesse non désirée ou non planifiée

¨       Refus de paternité

¨       Qu’en dira-t-on

¨       Pauvreté

¨       Manque de foi

¨       Pression des parents

¨       Grossesse à la suite d’un viol

¨       Mariage forcé

¨       Infidélité : homme ou femme

IV-     LES CONSEQUENCES

1.       Les conséquences médicales :

  1. La septicémie… infection du vagin, du col et de l’utérus qui peut conduire à la  mort
  2. l’hémorragie interne
  3. la perforation de l’uterus
  4. la stérilité secondaire
  5. l’accouchement prématuré lors d’une grossesse ultérieure

2.       Les conséquences psychologiques et affectives :

a)      Remords

b)      Culpabilité

c)       Frustration

d)      Méfiance vis-à-vis des hommes

e)      Traumatisme

f)       Peur de donner la vie ou de céder à l’amour

3.       Les conséquences juridiques :

L’avortement est un délit condamné par le code pénal sénégalais : voir l’article 306-305 bis

  1. Les conséquences religieuses :

L’Islam et le christianisme rejettent l’avortement ou l’assassinat et le suicide :

« Tu ne tuera pas » (cf exode 20)

« Et ne tuez pas vos enfants » (cf sourate XVII, 31-33)

V-    PISTES DE SOLUTIONS :

  • Garder l’enfant en raison de sa foi en Dieu
  • Procréer entre 18 et 35 ans
  • s’abstenir de la relation avant le mariage
  • éviter les mariages précoces
  • cultiver la fidélité
  • planifier les naissances
  • respecter la vie

N.B. : La vie est un don de Dieu. C’est le souffle de Dieu, l’âme.

VI-      RESOLUTION :

Je la respecte et j’en prends soin depuis la conception jusqu’à  la mort naturelle.

 

 


Vous avez une question ? Les réponses sont généralement disponibles en quelques minutes

Laisser un commentaire

Cours de morale